Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par les rues de la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alain Girard
Plume de Bois
Plume de Bois
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 55
Age : 64
Localisation : 77 France
Date d'inscription : 17/07/2017

MessageSujet: Par les rues de la vie.   Jeu 20 Juil 2017 - 20:58

Par les rues de la vie.

(excusez-moi pour la présentation,
mais je n'y arrive pas!)









Par les rues de la vie, près de Vous, j'ai marché,
Et vous tenant la main de tout mon cœur ouvert,
Je vous ai désiré sans jamais vous chercher
Et vous êtes venus, chacun, comme mes vers !


Chacun à votre tour, juste en trente neuf mois
Comme des oisillons aux doux nids des mésanges
Et c'est auprès de Vous que je vivais chez moi
Dans le bonheur gracieux du sourire des anges !

A vos chemins j'aimais inventer tant de fleurs,
Des rires éclatants, des bras inattendus,
Un doux soleil d'été qui atténue les leurres,
Et la lumière, en vie, des Hommes, défendue !




A vous voir grandissant je trouvais la beauté
Parmi tous vos secrets et vos cachotteries ;
Vous étiez ma tendresse en grande liberté
Qui n'avait que vous yeux pour toutes rêveries !


Par les rues de la vie vous avez pris l’envol
Et chacun – de Vous-Trois – maintenant sait la vie !
J'ai eu cette impression que – de moi – l'on vous vole
Et que l'on me logea sur l'aube d'un parvis

Où prier n'a de lieu, excepté ma croyance,
Où je reste blotti parmi mes souvenirs !
Quand vous étiez enfants tout était en avance ;
Aujourd'hui l'horizon ne sait son avenir !

Je suis vieux maintenant et je n'entends personne
Évoquer cette vie que nous avons connue !
Quand je m'endors le soir, j'entends le glas qui sonne
Et – parmi les secrets – je reste un inconnu !

Par les rues de la vie, comme j'écris toujours,
Je vous envoie mon cœur et de, par ce poème,
Toute ma vérité car Vous êtes l'amour,
Le plus grand de ma vie, le plus précieux : « Je T'aime ! »


Alain Girard
Le 20 07 2017



Copyright. Tous Droits Réservés.
Revenir en haut Aller en bas
 

Par les rues de la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rues et Places de nos Villes en Hommage :
» Parade de Noël dans les rues de Bruxelles
» [Maroc] Fes, les toits et les rues
» rues disparues OVI (reste un fond vert ou beige !)
» Dans les vieilles rues de Tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-