Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la maison des jours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alain Girard
Plume de Corail
Plume de Corail
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 110
Age : 65
Localisation : 77 France
Date d'inscription : 17/07/2017

MessageSujet: Dans la maison des jours.   Jeu 20 Juil 2017 - 14:04

Dans la maison des jours.


Et s'en vient la nuit blanche en ses pas défaillants
Déposer sur les murs des ombres d'autrefois
Comme au soleil l'amour fut aussi rougeoyant
Entre la poésie et ses anciens voyages
Que l'on fait pour un rien, au gré d'un paysage,
Que l'on fait – en son cœur – et par toute sa foi !


Mais je ne sais pourquoi je te parle d'aimer
Alors qu'ainsi la vie m'a, partout, essaimé !


En mes petits matins, sans heure et sans lumière,
Où mon corps a si froid du silence qui pleure
Inventée, de sursauts, ma verve est éphémère
Et l'arbre, en me voyant, ne connaît plus son ombre
Où je fus autrefois beaucoup, beaucoup moins sombre
Et lointain du présent, je n'étais pas un leurre !


Mais je ne sais pourquoi j'imagine t'aimer
Avec mes mots surfaits, dans le vent, parsemés !


Dans la maison des jours j'ai approché ton ciel
Où le reflet des fleurs invente des parfums,
Qu'est-il de plus joli, de plus providentiel
Que l'image de Toi dont je sens la présence
En mon obscurité, en mon insuffisance
Et ma petite nuit qui n'aura pas de fin !


Mais je ne sais pourquoi l'amour est improbable
Et j'écris ces mots-là, sur le coin de ma table !


Alain Girard



Copyright.Tous Droits Réservés.
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la maison des jours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UN ETRANGER DANS LA MAISON de Patricia MacDonald
» Steel Danielle - La maison des jours heureux
» feu d'artifice maison dans la maison
» Vu à la TV ds un trésor dans votre maison
» Libellule dans la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-