Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilVitrine du SiteFaire de la poésie sur FacebookCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Adieu les souvenirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
ELYSELLA
Plume de Bois
Plume de Bois
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 96
Age : 78
Localisation : ALSACE
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Adieu les souvenirs...   Mar 6 Juin 2017 - 15:34

Adieu les souvenirs partis à la poubelle,
Il faut quitter demain la maison qui s'endort,
Et que je vais fermer,  malgré ce vain remord,
En concédant à la plainte  sempiternelle.
 
C'est mon dernier été, sous les roses en velours
Plantées au jardin le lendemain des noces ,
Et que j'avais choisi ,  très belles et précoces
Pour ma douce attendant le fruit de nos amours.
 
En ces temps reculés, qui paraissent factices,
On chassait du logis des parents orgueilleux,
La fille déflorée, aux yeux des dédaigneux
Qui mettaient la vertu au rang des sacrifices.
 
Virginie pleura les larmes de son corps,
Quand on lui présenta cet époux idyllique,
Pourvu de nombreux biens, au pouvoir fantastique,
Mais n'était qu'un grigou, amoureux de ses ors.
 
Voilà déjà deux ans que  Virginie aimait
Me rejoindre le soir, sans autre trajectoire
Que le bord du ruisseau, où il était notoire
Qu'en un baiser fervent, tout  amour s'affirmait.
 
J'étais un sans le sou, ne pouvant obérer
Le plus petit espoir d’obenir quelque gloire
Et ne pouvais donner mon nom c’était notoire
A la fille, que je rêvais de libérer
 
Du carcan imposant dès le moindre faux pas
De fuir sans une dot dissimuler sa faute,
En attendant qu'enfin on l'absolve et qu'on ôte
De son ventre gonflé l'enfant qu'on ne veut pas
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Adieu les souvenirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adieu Shah Rukh, merci pour les souvenirs
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Souvenirs en pot
» Plein de bons souvenirs
» Des souvenirs quoi faire avec ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Vos Nouveaux Poèmes-