Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Amnésie partielle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
oeillet
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Vierge Rat
Nombre de messages : 32
Age : 32
Localisation : rhone
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: "Amnésie partielle"   Sam 10 Déc 2016 - 11:08

« Amnésie partielle»
 
Je ne sais pas, non,
Si c’est toujours toi que je lis,
Et pourtant il me semble reconnaître,
Ta  griffure.
 
Je ne sais pas si c’est un pâle reflet de moi-même,
Qui aura ma mémoire à l’usure,
Mais je sens une faible force,
Peut-être le sort ou le cours du Rubicon,
Ta morsure.
 
Je ne sais où je vais,à reculons de l'orée,
Sans horizon, sans toi à mes côtés,
Mais je suis sans,
Pitié, sans mesure.
Un animal, une droiture.
 
Je ne sais pas de quelle imposture,
Tu deviens le chef-d’œuvre,
Le maître à,
Panser.
 
La blessure nous rend,
Insensibles, insensés,uns,
Les pamphlets vains,
D’un Épicure, d'une peau de chagrin.
 
Soit sous l’armure,
Dont tu bénis chaque sirène aussitôt,
Tu jouis de tes nymphes « poupéïfiées »,
Vers qui tu déploies ta gorge de crapaud,
Et que tu aimes perdre au sommet, pour mieux les admirer;
 
Soit, ton chapeau cache ta pure et honnête vérité,
Mille fleurs séchées,
Tendues sous l’offrande,
De ton flambeau à la plus suprême des divinités.
 
Égaré, oui, tu l’es,
Dans mon rêve d’éternité,
Avec ta présence à mes côtés,
Opère la métamorphose de l’orpheline ravie, épiée et,
Rassasiée.
 
Tu n’es qu’un homme blessé,
L’homme que j’ai tant désiré,
Assoiffé, découronné, 
Que j’aurais aimé,
« Aimer ».
 
Tu demeures l’unique glas qui a su briser,
La glace, le miroir argenté,
Dessinant un merveilleux mais trop vaporeux éther,
Et le lien, et la corde qui me tient dans les airs,
Malgré mes ailes,
Plombées.
 
Tu cherches la clé,
Mais tu sais bien qu’au fond,
Dans tes pensées,
Je ne suis ni l’oiseau blessé,
Qu’il te faudra soigner;


Ni la chevelure de ce tableau à peigner, à dorer,
Chevelure triste d'une Médusa, d’un mythe d’Orphée,
Endormie à présent dans la musicalité,
Ni ta perle à cultiver,
 
Pas même un atome à ioniser,
Ni l’animal à dompter,
Soit, l’effet d’un de tes caprices, soit, la cause de tes,
Simagrées.
 
Parsemant de tes doux poèmes,
Plusieurs fées à instituer,
Tu en oublies ma seule dévotion, ma sincérité, ma,
Virginité.
 
Du haut de ton sursis à perpétuité,
Tu crois m'aimer et tu t’accroches, désespéré,
Tout en perdant,
Pieds.
 
Je ne suis donc pour toi qu’un,
Prétexte à,
Imaginer.
Un jeu enfantin biaisé,
Un joli jouet byzantin dont tu ne te soucis pas, 
Celle-là de trop qui, de joie, te fera tomber.
 
Je ne suis pas même la ligne Maginot à franchir, à contourner,
Ni, hélas,
Pour ta gouverne, ton chandail à porter,
Un futur à rêver,
Une femme à enfanter.


Volage et heureux tu es,
Naïve et bienheureuse je suis,
Sérieuse et déterminée, tu restes ma bible.
Toi seul ici es l'indécis, croyant être la cible,
Moi seule, suis l'intouchable, l'indicible,
Nous deux, précieux, amoureux et encore punis,

Une amnésie préfigure une fin, un blanc inutile,
Un infime recommencement, un trou noir dans la dentelle,
Subtil, 
Partiellement, je reste; soudainement,
A la lisière, je chancelle et disparais,
Car je ne suis pas ton futur à animer. 


Dernière édition par oeillet le Mar 13 Déc 2016 - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raymonde Verney
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 736
Age : 67
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: "Amnésie partielle"   Sam 10 Déc 2016 - 19:22

une longue complainte dédiée à EROS des controverses

et des images suggestives
amitiés Vote
Tu demeures l’unique glas qui a su briser,
La glace, le miroir argenté,
Dessinant un merveilleux mais trop vaporeux éther,
Et le lien, et la corde qui me tient dans les airs,
Malgré mes ailes,
Plombées.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Raymonde VERNEY
Revenir en haut Aller en bas
oeillet
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Vierge Rat
Nombre de messages : 32
Age : 32
Localisation : rhone
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: "Amnésie partielle"   Sam 10 Déc 2016 - 19:28

Merci Raymonde, cela fait chaud au cœur d'être comprise, sous le langage obscur parce que singulier de la poésie...

Il faut croire, que certains chanceux savent démêler et démasquer les images suggérées de toutes sortes de poèmes...
Et lorsque nous arrivons à nous faire comprendre, il s'agit bel et bien d'une victoire.

Dans quelle rubrique puis-je vous lire??

Amitiés...

Bec
Revenir en haut Aller en bas
Raymonde Verney
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Verseau Buffle
Nombre de messages : 736
Age : 67
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/03/2016

MessageSujet: Re: "Amnésie partielle"   Dim 11 Déc 2016 - 20:14

œillet tu peux me lire dans poèmes sans contraintes métriques ou avec contraintes métriques
merci pour l'intérêt
amitiés Une Rose

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Raymonde VERNEY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Amnésie partielle"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Amnésie partielle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortie au Zoo D'amnéville le 14 Juin
» [Deghelt, Frédérique] La vie d'une autre
» Amnésie fatale
» Le temps est amnésique
» [Blu-Ray] Amour et Amnésie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-