Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsLe Wiki du Forum poétiqueCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flamenco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
kunturpa uman
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 46
Age : 67
Localisation : nantes
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Flamenco   Mer 2 Nov 2016 - 16:11

A Grenade.
Tu as vu les oliviers couchés sous le soleil,
leur ramure se teinter d'argent,
le sang sur l’ocre coulant du fruit vermeil,
éclaté dans la chaleur de l'arène,
Grenade qui dort quand le poète s’éteint .
Dans un halo de lune où coulait la nuit
et son dur éclat fondu dans l'étain
tu as vu le regard perdu dans la fontaine
où la Muse ,un soir, de l'eau a fui.

Sur une colline, scintillent des feux follets
les fruits amers et sombres qui tombent,
comme des soupirs dans l'ombre,
légers comme les esprits qui peuplent les tombes
virevoltant sur la terre brûlée ;

Là –haut, dans un demi- sommeil,
des hommes vont par les chemins cachés,
ils ont des rêves de cristal sous les collines boisées
ils marchent dans la nuit privée d’étoiles,
sous le ciel dur , presque minéral ,
tu les as vu dans l'opale d'une lune d'été .

Tu les as vu quand le Gitan du Sacromonte
criait au coin de la forge rouge et enfumée,
frappant l'argent de l'été ibère
les nuits de lune ,sans honte,
son antique douleur.
Heurtant le silence de son marteau sur l'enclume;
la nuit en extase quand monte le Cante Jondo
finissant en prière, dans le noir profundo,
alors les yeux de braise se voilent de brume;.
Et les collines éclatantes de lunes en phase
laissent couler toutes les larmes de Grenade
et la neige en ruisseaux qui vont jusqu'à la mer.

Tu as vu aux fêtes mariales dans la chaleur de Grenade
tant de feux qui fument en volutes de gitanes ,
volants d'arpèges et de couleurs entre les manades
qui s'élèvent dans la nuit bleue.
Au fond des cours le taquéo sec et pur
martèle le sol dense ;
la cadence devient dure
dans l'ombre où les parfums flottent
entre les murmures
puis épuisée, au matin ,la danse devient pavane ;

l'Albaicin fait taire ses ombrages où coulent des fontaines;
les ombres bougent encore au fond des vasques pleines
d'une eau fraîche comme l'est l'âme du poète,
le matin, au soleil dans le jour frissonnant,
qui redresse la tête sous les accords dissonants
d'une improbable fête.

Les orangers ont perdu ces fleurs au parfum suave.
qui embaumait les rues jusqu'à l'ombre qui glace .
dans la ville tous les regards sont graves
on écoute le chant profond qui fait vibrer la place.
Une femme vêtue de cendres se perd dans ses souvenirs ;
elle revoit sur la scène sombre ,au fond d'un tablao,
les balles qui fusent entre les flammes ,le feu gémir,
et dans l'ombre rougeoyante du brasero
une fleur de solea disparaître dans la nuit .
Aux accords dissonants,se mêlent dans son esprit ;
les vertiges du chant et maint sortilège,
les neiges des monts de Grenade,
la mémoire du peuple Andaluz
et ses rêves rémanents.
nov 2016 jff
Revenir en haut Aller en bas
http://CoursDeQuechua.monsite-orange.fr
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Vierge Chien
Nombre de messages : 2108
Age : 71
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Flamenco   Jeu 3 Nov 2016 - 17:50

Bonsoir kunturpa uman,

La douceur du ciel andalou s'il masque parfois les malheurs de son peuple, ne saurait les faire oublier.
Qu'est un tablao ?

Amitiés
Jeannie.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017
Revenir en haut Aller en bas
kunturpa uman
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 46
Age : 67
Localisation : nantes
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: Flamenco   Jeu 3 Nov 2016 - 19:55

merci Jeannie
désolé pour le vocabulaire;j'avais bien pensé mettre un petit lexique mais j'ai oublié;
le tablao est une sorte de taverne ou boite à flamenco
le cante jondo et la solea sont des variétés de flamenco;
il se trouve que je suis passionné par le chant et la musique flamenca
et que j'aime aussi la poésie de Federico Garcia Lorca;
cordialement,
jf
Revenir en haut Aller en bas
http://CoursDeQuechua.monsite-orange.fr
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Vierge Chien
Nombre de messages : 2108
Age : 71
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Flamenco   Jeu 3 Nov 2016 - 20:36

Merci kunturpa uman,

Si je connaissais les autre termes j'ignorai totalement celui-ci.
J'aime aussi la poésie de Federico Garcia Lorca et surtout celle de Gustavo Adolfo Becquer.

Amitiés
Jeannie.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flamenco   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flamenco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-