Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cassevin

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Pauvremiche
Nouvelle plume
Nouvelle plume
Jean Pauvremiche

Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Cassevin   Mer 1 Juin 2016 - 16:52

Dans le sous-sol de mon huis
Aux heures des sombres nuits
Quand le temps demande à boire
Dans tes déboires
Tu es venu, quelle guigne,
Siffler le sang de la vigne
Sans aucune autre ressource
Tu t'arrêtas à ma source


Par Bacchus et par Saturne
Grâce à tes exploits nocturnes
Tu caressas mes bouteilles
De bonnes treilles
Par bonté, tu fis en sorte
En pénétrant par ma porte
De me laisser le gros bleu
Et de faucher mon moelleux


Si au moins tu as du goût
Ne le répand aux égouts
N'abreuve pas le museau
De tes pourceaux
Mais rince toi les parois
De ce vin que tu t'octroi's
Sans une once de mérite
Jouis de tes ivrognes rites


Maudit par ces flots vermeils
Ce ravisseur de sommeil
Ton gosier en sécheresse
Tira détresse
Lors tu prias l'évangile
De croiser un oenophile
"Alléluia que voilà
Il y en a un juste là"


Mais mon ami quelle erreur
De lancer ce bruit coureur
De te vanter de ton vol
C'était frivol'
Car les vents l'ont emportés
Et sont venus me conter
Qui vint enivrer sa fiole
Par instinct de cambriole


J'ai supplié St Bourrou
De succomber au courroux
De t'infliger des méfaits
Mais stupéfait
J'en restai le bec dans l'eau
Car comme tous les salauds
Toujours la santé au pouc'
Tu nous enterreras tous
Revenir en haut Aller en bas
 
Cassevin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes avec contraintes métriques-
Sauter vers: