Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilVitrine du SiteFaire de la poésie sur FacebookCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héroïne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Faerian
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3
Age : 25
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 23/11/2015

MessageSujet: Héroïne   Lun 23 Nov 2015 - 9:20

On l'appelle héroïne

Envolé, le fantôme qui a plané sur toi, passée, la première vague de chaleur ; alors même que tu retires l'aiguille, plus qu'un léger picotement dans le bout de tes doigts, sac et ressac et puis plus rien ; tu touchais presque la plénitude, maintenant voilà le grand vide, avec son ombre froide et mordante, cette petite boule dans le creux de ton ventre qui te dévore, te déchiquette, déchire lentement tes entrailles et recrache son poison, s'insinuant dans le moindre recoin de ton être, rampant au creux de tes veines sclérosées. Ses noms sont légion, celui-ci est manque ; il est ton frère, ton démon, le virus qui ronge ta santé, celui qui te borde le soir dans ton lit de misère, te tire du lit le matin avec sa main de fer, met le feu à tes muscles et te susurre a l'oreille le mot le plus doux jamais fait sur la terre, douloureux à entendre dans ce corps de douleur et pourtant plein de promesses qui réchauffent le cœur. Ses noms sont légion, on l'appelle héroïne ; elle est ton vice, ta passion, ton fardeau de douleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Faerian
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Masculin
Sagittaire Chèvre
Nombre de messages : 3
Age : 25
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 23/11/2015

MessageSujet: Re: Héroïne   Lun 23 Nov 2015 - 9:22

Trou noir

Les bouches de métro sont des allers sans retour. Des gouffres vers un labyrinthe ferroviaire où serpente un royaume prospère. C'est un antre noir où se perdent les jours. Son roi n'a ni voix ni visage ; on le surnomme d'un terme impropre mais commun – crack. Ses émissaires patrouillent, inlassables, le long des voies. On les appelle modous, ces silhouettes noires aux poches pleines et aux sourires plastifiés. Altières elles dégueulent leurs saintes pierres aux poches de mendiants avides. Sous les plastiques si vite défaits les cailloux tant désirés. Le regard absorbé par le blanc, l'exaltation du crépitement sur le cuivre noirci, une inspiration jusqu'à l'asphyxie et la fumée qui s'envole, avec les lendemains et les peurs. Et puis le flash, ce quasi bonheur, le cœur à mille à l'heure. Aux lèvres un sourire complaisant et à l'esprit une obsession bienfaisante. Parfois s'y dessine la jouissance aveugle de la première bouffée, parfois même l'image craquelée d'une enfance à la lointaine lumière en parcelles. Mais la plénitude est partielle et sitôt goutée, sitôt dissipée dans sa volute de fumée. Des extases avortées, répétées qui laissent exsangue ; en proie à la descente tyrannique, cette petite mort qui vide. Une quête sans fin, sinon celle de la trachée en cratère et des poumons en putréfaction ; ils le savent, ces crackheads livides, amers, affaissés sous le poids de leurs propres espoirs.

Les bouches de métro sont des trous noirs. Elles dévorent la lumière et les rêves et en recrachent la fumée. Ce sont des entonnoirs qui broient lentement les âmes ; les âmes perdues les armes depuis longtemps rendues, aux regards las et aux visages figés, qui errent hagardes, au craving insatiable faisant sans cesse offrande des amnésies enfumées. Elles déambulent le long des rames et, suicides après suicides, lorgnent vers la pâle lumière au loin, attirées comme des insectes par les mots doux et leur chimère qui poudroie – "Comme à la première fois"
Revenir en haut Aller en bas
Line B
Plume de Bois
Plume de Bois
avatar

Féminin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 81
Age : 38
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Héroïne   Lun 23 Nov 2015 - 19:30

Waouh ! Que dire après ces textes. Je suis sans voix ! C'est un peu paradoxal que de dire que c'est un beau texte. Un slam peut-être même ?
Des mots forts, durs, troublants et émouvants qui ne peuvent laisser indifférent ! Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8482
Age : 64
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Héroïne   Mar 24 Nov 2015 - 8:29

Ce texte (On l'appelle héroïne) est un plagia.
Mais le plus grave, c'est que  vous n'avez même pas la délicatesse  de faire le moindre rappel du nom de celui qui l'a écrit.
Il s'agit de Pierre OUIN
Site ASUD a écrit:
Triste nouvelle, un compagnon de route de plus s'en est allé.
Pierre OUIN a personnifié ASUD et a réussi l'exploit de faire rire toute une génération, sur des sujets pas toujours drôles. Une cérémonie aura lieu mardi 16 novembre 2015 à 13H30 salle de la grande coupole au crématorium du Père Lachaise pour lui dire "à plus".
Vous ne méritez pas d'être sur notre forum et je préfère vous bannir.
Inutile de revenir.
Adieu

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
Line B
Plume de Bois
Plume de Bois
avatar

Féminin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 81
Age : 38
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Héroïne   Mar 24 Nov 2015 - 14:56

Oupsss ! Confus
Je ne connaissais pas Pierre Ouin. Mais s'il s'agit là d'un plagiat, vous avez bien eu raison Sandipoete d'agir de la sorte ! Et bien en attendant je me coucherai moins bête ce soir. :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héroïne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Héroïne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-