Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
Faire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De la vie, des origines

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Hintermann
Grimoirien
Grimoirien
Caleb Hintermann

Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 63
Age : 43
Localisation : Alès
Date d'inscription : 03/08/2015

MessageSujet: De la vie, des origines   Lun 10 Aoû 2015 - 17:32

De la vie, des origines



Gisant au plus profond de l'esprit d'entre tous :
Ressentons-nous vraiment la vie, comme sérieuse ?
Se poser la question est-ce chose curieuse ?
Mais autrement quel rôle aurait l'amour pour nous ?

Rêves et cauchemars : mil et une turpitudes ;
L'aptitude au défi nous révélant ce quoi
Nous cherchons à prouver à l'autre plus qu'à soi
Que notre triste vie vaut mieux que solitude...

Du rêve au cauchemar : une vie taciturne ;
Toujours montrer à l'autre ce que ne sommes pas :
Un humain bien portant à l’esprit sans aplats ...

Gisant au plus profond : mil et une amertumes :
La chandelle qui s'use, un jour qui s’éteindra !
Tous escomptons laisser quelque ouvrage posthume...




Que vivre sienne vie, vivre celle de l'autre :
En quoi devrait-elle être plus belle que la nôtre ?
Du rêve au cauchemar : mil et une turpitudes : 
L'ombre à présent pesant l'amère solitude !

Les défis capitaux, t’infligeant des revers ;
Tu finis pas te prendre pour ce que ne seras !
Toi qui noircis ma vie ; mais que tu es pervers :
Ta flammèche tremblante rejoindra le trépas.

Qu'elle est triste ta vie, exil et abandon ;
Toi qui fus mon ami, je ne veux plus de toi :
Tes rêves : cauchemars ; couteau dans l’estomac !

Gisant en mon esprit, oh ! Non, pas de pardon.
Quel faire maintenant ? Te laisser à la terre ;
Les asticots grouillants te prendront dans leurs serres.




La civilisation a perdu ses racines
Le jour qu'elle quitta la Mésopotamie :
Sagesse éclatée, victoire d'infamie...
Un virus changea tout en un grand champ de ruines.

L'on aime l'autre au point d'avoir haine pour soi :
Croyant le faire bien, l’on propage le mal !
Contempteurs du vivant, l’on bafoue l’idéal :
Alors l'échine romp devant un pâle roi !

Puis l'échine courbée, alors on se sent sale :
Voici qu'on se souvient des fleuves de là-bas ;
Si l'on pouvait plonger dans l'un de ces deux-là,

La crasse partirait et partant notre râle.
Voici venu le temps de contempler l'Iraq…
Pussé-je m’oublier dans un tonneau d'arak !


Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Qu'est-ce que la poésie ? Une pensée dans une image. (Goethe)


Dernière édition par Caleb Hintermann le Jeu 14 Mar 2019 - 6:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
sandipoete

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8706
Age : 66
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: De la vie, des origines   Mar 11 Aoû 2015 - 10:27

Peux tu m'expliquer comment tu considères le sonnet ?

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
*****************************************
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoete
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 
De la vie, des origines
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Origines de Noël
» [Picq, Pascal] Les origines de l'homme, l'odyssée de l'espèce
» LES ORIGINES DES GARDIENS DE LA GALAXIE
» Rech. Marvel Les Origines #1
» Les origines d'Iron Man

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Caleb Hintermann-
Sauter vers: