Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la grande vitrine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Dans la grande vitrine   Ven 22 Mai 2015 - 0:16

Texte: Alain Girard
Composition et chant: Jean-Marie Djibedjian


c'est ici:


http://leschansonsdejmd.musicblog.fr/1556598/Dans-la-grande-Vitrine/


Dans la grande vitrine


(Excusez-moi du peu !)







Dans la grande Vitrine où le Web Vous tient

Même l’amour se vend et se vendent vos liens

Que soit la Poésie, la Musique ou l’Absurde

Et qu’on soit Musulman, Chrétien ou même Kurde

A ce blême horizon chacun y veut sa place…

Excusez-moi du peu mais d’ici je m’efface !




Il y a le chanteur, le peintre ou l’écrivain,

Le photographe exquis, un architecte en vain,

Des Êtres en vouloir, des vouloirs sans façon

Qui donnent à vos lieux de petites leçons

Et cela vous surprend et cela vous agace…

Excusez-moi du peu mais d’ici je m’efface !




Et puis le jour se lève et la ville dément

Les plus beaux amoureux, les plus riches amants

Qui, dans cette Vitrine où le Web Vous tient,

Ne savent rien de Vous et puis… s’en foutent bien

De l’horizon Valide où gravit votre Espace…

Excusez-moi du peu mais d’ici je m’efface !




On nous forge à tue-tête aux télés des faubourgs

Ce que l’on doit penser, comment s’écrit l’Amour,

On nous raconte aussi que la Terre est en feu

Mais la grande Vitrine du Web se veut

Faire oublier cet Homme à ce banc qui trépasse…

Excusez-moi du peu mais d’ici je m’efface !




Alors, me direz-vous, qu’as-tu à proposer,

Vers quelle autre souillure allons-nous nous poser ?

Mais c’est votre question, elle vous appartient

Dans la grande Vitrine ou le Web Vous tient

A cet incognito dont vos pseudos me chassent…

Excusez-moi du peu mais d’ici je m’efface !




Il fut de grands soleils, à des plumes sans lieux

Comme Celle d’Hugo qui entrouvrit les Cieux,

Comme Aragon songea « Les oiseaux déguisés »

Mais Vous oubliez tout pour vos tous épuisés

Sur la grande Vitrine où le Web pourchasse…

Excusez-moi du peu mais d’ici… Je m’efface !







Alain Girard




Le 2 02 2011




Copyright. Tous droits réservés.
Dépôt SACEM au nom de: SARAH et LUCIE GIRARD
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la grande vitrine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la grande vitrine
» Les Belges dans la Grande Armée
» Hiérarchie des serviteurs dans une grande maison Anglaise au 19e siècle
» Portugal à la Grande Guerre
» les modeliste de la marine nationnal dans une grande surface

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES MÉDIA QUE VOUS AIMEZ !... :: Vos Chansons préférées :: Vos créations-