Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteÉvènementsPublicationsCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les saisons des montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Goebel Jeannie 1946-2017
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Vierge Chien
Nombre de messages : 2108
Age : 71
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Les saisons des montagnes   Mar 7 Avr 2015 - 10:58

J'aperçois le sommet derrière un léger voile
De filaments soyeux, où s'enflamment enfin
Les lueurs du levant, tandis que les étoiles
S'éteignent lentement, étincelles d'or fin.

Au milieu des lupins, les sveltes épilobes,
Me disent c'est ici que commence la vie,
Le chemin est facile, illuminé par l'aube,
Il s'élève en douceur, comme je le gravis.

Près du torrent fougueux, survient l'adolescence ;
Je m'assieds sur la pierre, rêvant de ces instants
Que je brûlais parfois, pleine d'impatience,
Respirant l'harmonie, les parfums du printemps.

Parmi les gros rocs gris, surgissent les images
De ces régions lointaines où il fallut partir.
Les genévriers griffent, évoquant les nuages,
Où dans les jours d'orage, je pensais défaillir.

J'ai atteint la clairière, où fleurit la bruyère,
Où l'herbe se fait douce, où courent les ruisseaux,
Où l'heure est plus lente dans la tendre lumière,
D'un automne clément, quand partent les oiseaux.

Les sommets se devinent, en dominant le vide
Où demeure parfois, en tutoyant les cieux,
Un reste de clarté, étincelle timide
Annonçant que demain, est le temps des adieux.

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Goebel Jeannie 1946 - 2017
Revenir en haut Aller en bas
 

Les saisons des montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parc d'attractions Grand Huit et Montagnes Russes !!!
» les compagnons des saisons...ROUVROY 2009
» Le grand retour d'occupation double ( septieme saisons )
» Les dictons de saisons et des mois
» plaines & montagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES GRIMOIRES :: Vos poèmes classés en grimoires :: Goebel Jeannie 1946-2017-