Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire de la poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BRASSENS - l'Auvergnat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: BRASSENS - l'Auvergnat   Jeu 12 Mar 2015 - 1:49

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'Auvergnat qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de bois
Quand, dans ma vie, il faisait froid,
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez…
Ce n'était rien qu'un feu de bois,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor’
A la manièr' d'un feu de joi’.

Toi, l'Auvergnat quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'hôtesse qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim,
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
S'amusaient à me voir jeûner…

Ce n'était rien qu'un peu de pain,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor’
A la manièr' d'un grand festin.

Toi l'hôtesse quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise à travers ciel,
Au Père éternel.

Elle est à toi cette chanson,
Toi, l'Etranger qui, sans façon,
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris,
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
Riaient de me voir emmené…
Ce n'était rien qu'un peu de miel,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil.

Toi l'Etranger quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.
Alain Girard
Revenir en haut Aller en bas
sandipoete
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Lion Dragon
Nombre de messages : 8527
Age : 65
Localisation : Landrecies, dans le Nord !
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: BRASSENS - l'Auvergnat   Ven 13 Mar 2015 - 16:57

Merci Alain, je me suis vraiment régalé !

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
Gérard SANDIFORT, alias Sandipoète
La seule arme que je tolère, c'est la plume !...
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/poesiesdesandipoete/
 

BRASSENS - l'Auvergnat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pénélope de Georges Brassens
» Chine de livres à Georges Brassens : des ouvrages sur les CPA
» 10-11 octobre week-end livres d'enfants à Brassens Paris 15e
» Brassens est-il éternel ?
» Festhéa Le misanthrope et l'auvergnat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES MÉDIA QUE VOUS AIMEZ !... :: Vos Chansons préférées :: Les Artistes Français-