Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilFaire lire sa poésie sur FacebookVitrine du SiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mort de l'anonyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alype
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Lion Cochon
Nombre de messages : 19
Age : 22
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/08/2013

MessageSujet: La mort de l'anonyme   Ven 9 Aoû 2013 - 17:53

Spectateur sur sa triste chaire 
L'homme anonyme les regarde
Toutes ces fourmis qui s'affairent
Ainsi que le poids qui les farde.
Il pense...


Par centaines, elles passent puis s'estompent
Ne serait-ce donc que des ombres ?
Rien que de transparentes ombres ?
L'anonyme point ne se trompe.
Il pense...


Figures dénuées de sens
Ayant un endroit ou aller
A grands pas, flânent, errent et distancent
L'œil noir du corbeau redouté.
Elles pensent...


Alors pour tromper l'anonyme
Elles vont le menton haut perché,
Balaient de leur œil magnanime
Le monde, l'air si désabusé.
Elles pensent...


Elles ne veulent pas voir le Sans-nom
Ne comptent que leurs soucis au loin,
Simple spectateur de la vie
Des autres, il s'efface 
Il pense...


Sans espoir il relève la tête 
Encore déambulent les ombres 
Il pose son doigt sur la gâchette 
Dans une ultime larme il tombe.




Pour ce que ça change de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mort de l'anonyme   Dim 11 Aoû 2013 - 12:40

C'est bien triste. Mais je ne m'accorderai pas sur l'idée que l'absence de sens a quelque chose de dramatique, pareil pour l'absence de nom. Pour ma part, j'ai cessé de me poser des questions graves comme le "sens de la vie" parce que ça ne mène à rien. Poser cette question rend le mot "Sens" très abstrait, parce que précisément on ne connaît pas le sens. On aurait tôt fait de dire, dans cette optique, que l'Homme n'est pas en mesure de comprendre; non, il n'y a rien à comprendre, tout est gratuit et sans intention. Il suffit de regarder le monde; des milliers d'insectes naissent et meurt à chaque seconde, pour rien, pour leur seule subsistance absurde. Ce doit être l'Homme qui a inventé l'intention, en tout cas, il en met dans tout ce qu'il fait; il se fait utilitariste et tout autour de lui doit avoir un sens. Par ailleurs, l'utilitarisme poussé à ses dernières extrémités aboutit à des abominations, pour ne citer que les camps de concentration; le prisonnier doit être le plus rentable possible, on le fait travailler le plus, le plus longtemps possible, et quand il meurt on récupère ses os pour fabriquer de la colle car même son corps doit se rendre utile. quoi qu'il en soit, l'Homme ne retrouve pas sa conception des choses, qui lui semble si naturelle, dans l'Univers, donc il panique, il ne comprend plus, il croit que sa situation est désespérée.

Tout ça pour dire qu'à mon avis, il ne faut pas se demander quel est le sens de la vie. Comme ça; quel est le sens de la poésie, à quoi ça sert? Voilà trois mille ans qu'on se pose la question, et on finit toujours par répondre: à rien. 

Cependant, me voilà face à un doute; est-ce par pitié pour ces fourmis, esclaves d'elles-mêmes, que l'anonyme appuie sur la gâchette, ou bien parce qu'il ne voit pas de sens en lui-même et autour de lui?
Revenir en haut Aller en bas
plume d'émois
Nouvelle plume
Nouvelle plume
avatar

Féminin
Taureau Chien
Nombre de messages : 17
Age : 47
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: La mort de l'anonyme   Mer 13 Nov 2013 - 9:24


 Ce matin à l'éveil en parcourant le forum je tombe sur cet écrit...

 Que de profondeur de douleur et d'émotion dans ce partage Alype.
 Il ne put se défendre de l'ombre sans lueur qui passait près de lui sans jamais l'effleurer

 d'un regard d'un sourire.. 
 Et il est mort sur place  près des ombres qui passent... 
 émue...
 
 plume d'émois.


 


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort de l'anonyme   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort de l'anonyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort de l'anonyme
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008
» SOFT] SMS anonyme
» ou est la faux de La mort DOS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-