Forum poétique
Si toi aussi, tu entends souvent ton cœur parler à ta plume, viens déposer tes escarpins dans l'empreinte de nos pas.
Tu pourras alors alimenter cette rivière afin qu'elle devienne un fleuve prolifique de douceurs où tous, nous venons à notre tour, pour y tremper notre plume féconde.
Et cet affluent de pensées innombrables finit sa course magnifique dans un océan de lumières.
J'aime cet idée de partage.
Elle devrait régir le monde sans aucune faille.
Pour que nous regardions tous dans la même direction.
C'est pour cette raison que nous aimons tant la poésie... Et les poètes !...
Gérard SANDIFORT alias Sandipoete



 
AccueilVitrine du SiteFaire de la poésie sur FacebookCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 765
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: écriture    Dim 16 Juin 2013 - 23:21

-de quoi parles-tu bonhomme ?
- de poésie à séduire muses et sirènes
- c'est quoi la poésie ,
-ce sont des vers plein de métaphores ,dire vrai la particularité de ce langage poétique  réside en ce jeu des assonances au rythme et aux  mélodies  rares qui visent toujours à atteindre l'apogée du beau ,c'est cet idéal auquel tout poète aspire par ses compositions dont il prétend à l'immortalité en cet espace de vie ou de mort...que sais-je  
c'est ainsi cet esprit d'écriture  qui embaume notre pensée par cet ensemble de signes atones et muets ...
-c'est un peu compliqué ta poésie !
-non pas du tout ,il suffit d'avoir un peu sens ,l'imagination et des sentiments nobles
je préfère la simplicité douce des pâquerettes , marguerites et des coquelicots au pied des collines où je fais paitre mes moutons  en chantant ces berceuses à l'ombre des cyprès au génie de ma flûte ...

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: écriture    Mar 2 Juil 2013 - 13:18

Ah, ça c'est bien vrai; de toutes les fonctions plus ou moins mystiques qu'on ai trouvé au fil des siècles à la poésie, une seule survit toujours; le simple fait qu'elle fasse reluire la musique qui se cache dans le langage, par une longue recherche qui doit aboutir à des sentiments forts. Lorsqu'on trouve ainsi ce qui survit toujours dans telle chose, il me semble qu'on trouve sa nature profonde, celle qui est immuable; enfin ce qui en fait de la poésie. Vous avez réussi à le montrer. Certains me diront que des poètes du vingtième siècle ont perdu la musique de vue. C'est faux, car par le simple fait que ce qu'ils écrivent s'appelle poésie, cela suffit à donner au lecteur l'envie de s'intéresser aux mots qui la composent. Et toute langue, "poétique" ou "non poétique", suivant la façon dont on la triture, relève de la musique si on l'appelle poésie; rendons hommage au lecteur qui la trouve, en lisant lentement, en faisant abstraction tour à tour du sens puis de la musique, en relisant encore. C'est de sa voix que naît véritablement la poésie, si elle reste silencieuse, ce ne sont que des mots sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 765
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: écriture    Mer 3 Juil 2013 - 19:38

Fa Lablatte a écrit:
Ah, ça c'est bien vrai; de toutes les fonctions plus ou moins mystiques qu'on ai trouvé au fil des siècles à la poésie, une seule survit toujours; le simple fait qu'elle fasse reluire la musique qui se cache dans le langage, par une longue recherche qui doit aboutir à des sentiments forts. Lorsqu'on trouve ainsi ce qui survit toujours dans telle chose, il me semble qu'on trouve sa nature profonde, celle qui est immuable; enfin ce qui en fait de la poésie. Vous avez réussi à le montrer. Certains me diront que des poètes du vingtième siècle ont perdu la musique de vue. C'est faux, car par le simple fait que ce qu'ils écrivent s'appelle poésie, cela suffit à donner au lecteur l'envie de s'intéresser aux mots qui la composent. Et toute langue, "poétique" ou "non poétique", suivant la façon dont on la triture, relève de la musique si on l'appelle poésie; rendons hommage au lecteur qui la trouve, en lisant lentement, en faisant abstraction tour à tour du sens puis de la musique, en relisant encore. C'est de sa voix que naît véritablement la poésie, si elle reste silencieuse, ce ne sont que des mots sur le papier.

 je vous remercie infiniment mon poète de ce commentaire riche en matière poétique certes ,si on se réfère à certains linguistes on peut comprendre ce dit fonctionnement du langage dont on peut citer (fonction conative ,expressive ,métalinguistique ,poétique ...etc. les 6 fonctions du langage .
bref! il est très important de lire mais qu'on écrit intuitivement des poèmes ou des proses pour faire part au commun des mortels c'est juste pour partager certains soucis et / ou ce dont on n'arrive jamais à exprimer ce petit quelque chose qui nous tient à cœur c'est là le hic...
mes amitiés Aimer Aimer Aimer

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
CLAIRELYSE
Grimoirien
Grimoirien
avatar

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 734
Age : 78
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: écriture    Jeu 4 Juil 2013 - 2:40

La poèsie est la musique qui nous descend parfois sans que l'on n'y prenne garde, dont ne sait où? Conteuse moi-même je ne peux m'empêcher de lire à haute voix tous les textes qui tombent sous mes yeux, et c'est là que je vois si un mot est à sa place ou bien qu'il surnage sans bouée dans l'océan du texte.
J'aime la prose quand elle me prend par l'esprit et me raconte une hstoire, me fabrique des images, ou m'instruit. C'est ainsi que ton texte, et celui de Fa Labalette m'ont plus.infiniment.. Sans parler que les commentaires, lorsqu'on a lu un texte sont l'apanage d'un véritable partage, ce que je regrette souvent  inexistant sur les sites de poésies.
Revenir en haut Aller en bas
saidsalem
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 765
Age : 57
Localisation : Algérie- Batna 05000
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: écriture    Sam 6 Juil 2013 - 11:37

Certes ,chère madame ,on apprend beaucoup de votre expérience poétique d'associer ce son et ou la musique  à l'écriture car tout un chacun a ses propres moyens et techniques mais on a tous en commun ce petit détail qui relève de la nature humain ou d'une mégalomanie spécifique à tous les intello -artistes 'est-ce du narcissisme ou la soif d'atteindre  cet idéal auquel on aspire tous en cette quête poétique dont on partage ces critères de réalisation  permettant le contrôle et la vérification par le biais de la musique  ...c'est en cet acte d'écriture que tous ces éléments sont en fusion pour engendrer nos produits finis
a savoir que l'étude critique essaie toujours de les analyser par  la genèse même de cet acte  puisque nous sommes humains sociaux et nous vivons plus au moins doués de sens, moralité et surtout de psychique qui nous permettent d'associer la musique au linguistique c'est ainsi que toute écriture est suspecte je veux dire elle n'est jamais neutre ...
tous mes hommages
Une Rose

Textes protégés par © Copyright N° 79Z516A
© Chana Salah, alias saidsalem
poète d’amour et d’espoir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: écriture    

Revenir en haut Aller en bas
 

écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SOFT] Zone d'écriture sur le HD2
» Des ateliers d'écriture dans vos régions
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» couverture d'album, porte carte, carnet d'écriture ...1 mai 2010
» Ma tentative d'écriture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum poétique :: LES POÉSIES :: Les Poèmes sans contraintes métriques-